9
Apr

À SAVOIR SUR LA PRÉPARATION DU BIBERON DE BÉBÉ

 

 

Lorsqu’on devient parent, préparer le biberon de bébé représente un devoir quotidien. La tâche demeure facile, toutefois, il est primordial de suivre étape par étape quelques conseils, dont le premier à connaître : une cuillérée de lait pour 30 ml d’eau.

 

Les étapes à suivre lors de la préparation du biberon

L’hygiène demeure déterminante lors de la préparation. Avant de procéder, il faut se laver les mains. On commence par verser l’eau à l’intérieur du biberon, de préférence minérale ou de source. On réchauffe l’eau au chauffe-biberon. Elle monte en température en un rien de temps, obligeant les parents à faire bien attention.

Au moment d’ajouter le lait en poudre, on doit considérer la règle d’or qui dit « 60 ml d’eau pour 2 cuillerées ». Il suffit d’égaliser avec un couteau pour obtenir une belle cuillère rase. La dosette fournie avec la boîte de lait aide aussi lors de la préparation.

Le biberon doit être bien fermé quand vient l’heure de le frotter entre les deux paumes. Cette procédure prévient de la formation de grumeaux. La poudre ne risque pas de s’agglutiner dans la tétine. Il est donc conseillé de ne pas l’agiter de haut en bas. Avant de donner le biberon à bébé, maman ou papa verse une ou deux gouttes sur le poignet pour s’assurer que le lait est à la bonne température. Pour finir, on nettoie le dispositif et on le rince à l’eau froide.

 

Comment préparer les biberons en avance ?

Le biberon peut être préparé à l’avance et classé au réfrigérateur. On doit se fier à quelques conditions obligatoires avant de se lancer dans ce genre de pratique. La première étape consiste à prendre des biberons stérilisés. On réitère l’opération et à l’issue on les conserve à 4 °C 24 heures.

La composition doit être réchauffée une fois après sortie du réfrigérateur.

 

 

19
Mar

COMMENT CHOISIR LA TÉTINE POUR BIBERON DE BÉBÉ ?

 

 

Vu que la tétine va directement dans la bouche de bébé, il convient de bien la choisir. Chaque spécimen détient des particularités distinctes et plus ou moins appréciées par le petit. Il suffit aux parents de trouver l’accessoire qui correspond le mieux au nourrisson.

 

 

Quels sont les échantillons de tétine bébé ?

Trois points cruciaux différencient une tétine de l’autre à savoir sa matière, sa forme et son débit. Pour parler de matériaux de conception, il existe deux types de revêtements : le caoutchouc et la silicone. Le premier est plus souple et convient davantage aux enfants ayant des difficultés à téter. Le petit hic, c’est la durée de vie de cet instrument plus courte par rapport à la plupart.

Le second quant à lui fait le bonheur des bébés gourmands. L’accessoire en silicone est plus lisse et ne dégage aucune odeur particulière. Avec cette tétine transparente, maman ou papa seront rassurés côté hygiène.

La tétine se présente sous trois formes bien distinctes : à bout arrondi ou en cerise, à bout physiologique à l’image du sein maternel et à valve réduisant l’absorption de l’air.

Le débit de la tétine varie également selon les spécimens. On peut trouver des débits variables et d’autres uniques. Les variables existent en premier ou en deuxième âge et permettent aux parents de sélectionner une vitesse parmi trois.

La version à débit unique comporte deux ou trois brèches et laisse le lait s’écouler de manière progressive.

 

Guide d’achat d’une tétine bébé

L’achat d’une tétine reste souvent difficile pour les parents. La première règle à suivre pour ce genre d’acquisition est de vérifier la compatibilité avec le biberon. Le dispositif devrait correspondre à l’âge de l’enfant.

La sécurité et les normes d’hygiène doivent être prises en compte, outre la solidité. Les parents font bien de choisir un modèle qui ne se dégrade pas facilement, dans la plupart des cas en caoutchouc. On conseille également les tétines bio en latex naturel ou en caoutchouc naturel plus sûres en termes de qualité.

6
Mar

LE STÉRILISATEUR POUR LE BIBERON

 

 

Pour l’hygiène et la santé de bébé, chaque parent devrait opter un stérilisateur de biberon. Ce dispositif lui servira jusqu’à ses 4 mois. D’ailleurs, le biberon se doit d’être propre à chaque emploi. Il existe plusieurs variantes de cet accessoire de puériculture selon les habitudes d’utilisation.

 

Guide d’achat d’un stérilisateur biberon

L’achat d’un stérilisateur de biberon s’avère difficile surtout pour les nouveaux parents. Connaître la contenance de la référence rend un grand service à papa et maman. Certains spécimens peuvent accueillir jusqu’à 6 biberons.

Le temps de cycle reste tout aussi primordial lors des emplettes. Les fonctions du gadget comptent au même titre. Les spécialistes recommandent les articles faciles à manipuler et à nettoyer.

La sécurité constitue un point déterminant dans le choix de ce type de produit.

Il en existe trois modèles bien distincts sur le marché à savoir le stérilisateur à micro-ondes, celui à froid et le dernier, électrique. Chaque instrument intègre diverses options intéressantes. Il suffit de les étudier une par une pour se décider au mieux.

 

Les modèles de stérilisateurs de biberon

Les fabricants ont élaboré jusqu’ici trois types de stérilisateurs de biberon sur le marché avec chacun ses diverses options intéressantes. Le stérilisateur à micro-ondes permet par exemple de désinfecter 4 à 6 biberons en une seule fois et en quelques minutes. Il se compose d’un bac, d’un couvercle, et de rien d’autre : d’une simplicité enfantine.

On y verse de l’eau, on le met dans le four à micro-ondes et le tour est joué.

Le stérilisateur à bac et pastilles nettoie 6 biberons maximum en 30 minutes. Ce modèle accompagne les familles en déplacement vu ses dimensions compactes.

Le dernier et non le moindre, Mr désinfecteur électrique, purifie les biberons entre 10 à 15 minutes. Cet article fait gagner un temps précieux pour le plus grand bonheur des usagers.

28
Feb

LES COLIQUES DU NOURRISSON

 

 

Au moment de l’accouchement, un bébé pleure et c’est une réaction tout à fait naturelle chez l’Homme. Toutefois, si le petit sanglote beaucoup les premiers mois suivant naissance, il peut souffrir de ce qu’on appelle coliques.

 

 

Coliques : à propos

Plusieurs raisons font beaucoup pleurer un enfant, dont entre autres les coliques. Selon la règle de trois, si le tout-petit sanglote plus de 3 heures toute une journée, plus de 3 jours, et ce durant les 3 premiers mois, cela devrait mettre la puce à l’oreille des parents.

Des études ont montré que la majorité des nourrissons atteints de ce symptôme pleurent surtout le soir. Ils sortent des gémissements aigus, se remuent et plient les jambes. La colique du bébé est très douloureuse. Les parents ne peuvent rien faire devant cette situation. Toutefois, le poupon reste en bonne santé et continue à prendre du poids.

Diverses causes expliquent ce calvaire. La première raison, c’est que certains nouveau-nés ne digèrent pas très bien le lactose ou les protéines de lait de vache. Cela peut être également dû à une forte consommation de la mère en aliments riches en caféine ou en fer appelé Tardyféron durant la période de la tétée.

 

Comment calmer les coliques du nourrisson ?

Selon les spécialistes de la santé, on peut soulager les coliques. Si la maman a l’habitude de donner le sein à sa progéniture, elle devrait éviter les produits laitiers blancs comme le fromage, le yaourt ou la crème. Certains éléments de ces aliments passent dans le lait et provoquent les coliques chez le bébé. Elle doit pareillement arrêter de prendre le Tardyféron, les sucreries et les caféines.

Si l’enfant se nourrit au biberon, les parents devraient respecter les quantités de poudre versées dans l’eau. Le lait bio est plus conseillé. À l’heure des repas, le petit doit boire lentement dans un endroit calme et détendu.

Dans la majorité des cas, le chérubin se sent mieux dans un environnement coupé du monde et douillet. La maman devra effectuer un massage abdominal afin d’apaiser la douleur. La phytothérapie demeure un traitement efficace contre ce mal. La réalisation d’une tisane peut aider à soulager les coliques du nourrisson.