LES COLIQUES DU NOURRISSON

 

 

Au moment de l’accouchement, un bébé pleure et c’est une réaction tout à fait naturelle chez l’Homme. Toutefois, si le petit sanglote beaucoup les premiers mois suivant naissance, il peut souffrir de ce qu’on appelle coliques.

 

 

Coliques : à propos

Plusieurs raisons font beaucoup pleurer un enfant, dont entre autres les coliques. Selon la règle de trois, si le tout-petit sanglote plus de 3 heures toute une journée, plus de 3 jours, et ce durant les 3 premiers mois, cela devrait mettre la puce à l’oreille des parents.

Des études ont montré que la majorité des nourrissons atteints de ce symptôme pleurent surtout le soir. Ils sortent des gémissements aigus, se remuent et plient les jambes. La colique du bébé est très douloureuse. Les parents ne peuvent rien faire devant cette situation. Toutefois, le poupon reste en bonne santé et continue à prendre du poids.

Diverses causes expliquent ce calvaire. La première raison, c’est que certains nouveau-nés ne digèrent pas très bien le lactose ou les protéines de lait de vache. Cela peut être également dû à une forte consommation de la mère en aliments riches en caféine ou en fer appelé Tardyféron durant la période de la tétée.

 

Comment calmer les coliques du nourrisson ?

Selon les spécialistes de la santé, on peut soulager les coliques. Si la maman a l’habitude de donner le sein à sa progéniture, elle devrait éviter les produits laitiers blancs comme le fromage, le yaourt ou la crème. Certains éléments de ces aliments passent dans le lait et provoquent les coliques chez le bébé. Elle doit pareillement arrêter de prendre le Tardyféron, les sucreries et les caféines.

Si l’enfant se nourrit au biberon, les parents devraient respecter les quantités de poudre versées dans l’eau. Le lait bio est plus conseillé. À l’heure des repas, le petit doit boire lentement dans un endroit calme et détendu.

Dans la majorité des cas, le chérubin se sent mieux dans un environnement coupé du monde et douillet. La maman devra effectuer un massage abdominal afin d’apaiser la douleur. La phytothérapie demeure un traitement efficace contre ce mal. La réalisation d’une tisane peut aider à soulager les coliques du nourrisson.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *